Les manipulateurs éligibles à la « Prime urgences »

Partager :

La prime de risque au bénéfice du personnel des urgences, décrétée le 1er juillet 2019, ne concernait que les personnels infirmiers.

Cette disposition avait été très mal perçue par les autres filières de professionnels exerçant dans les mêmes conditions, les Manipulateurs d’électroradiologie médicale (MERM) en tête. L’AFPPE était montée au créneau devant le mécontentement des MERM à ce sujet, tout d’abord aux moyens de deux courriers du Président de l’Association à la Ministre en dates du 7 octobre et du 4 novembre 2019, puis en soutenant les MERM grévistes le 14 novembre 2019.

L’AFPPE avait ensuite tenté d’initier un mouvement d’ampleur en incitant les MERM à faire parvenir à la ministre un maximum de courriers revendicatifs en même temps, le 20 novembre 2019. Il semble que ces actions, en plus des entrevues qu’a pu avoir le Président Fabien Voix avec les intervenants du cabinet ministériel, aient été reçus par la Ministre Agnès Buzyn. Celle-ci a en effet publié un communiqué, ce 16 décembre 2019, dans lequel elle stipule que la prime dite « des urgences » pourra bénéficier à tous les personnels non médicaux exerçant dans les services d’urgences.

Les MERM français ont ainsi obtenu une victoire importante pour la reconnaissance de leur activité, victoire à laquelle l’AFPPE, organe représentatif des MERM dans l’hexagone, a pris une part significative.