L’AFPPE a été auditionnée par la Mission de l’IGAS

Partager :

Comme annoncé dans un précédent article, l’AFPPE a été auditionnée par la mission de l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) le 23 septembre 2020.

Étaient présents à l’audition Stéphanie Garec, Sandrine Bruneteau, Mathieu Caby et Fabien Voix, au titre de l’AFPPE, ainsi que deux inspecteurs de l’IGAS. Les échanges ont développé les items contenus dans la lettre de mission IGAS, à savoir, tout d’abord, la démographie, les problématiques de rémunération et d’attractivité, la formation sur fond d’universitarisation, un point que l’AFPPE n’a pas souhaité développer plus avant car il sera traité par le Comité d’harmonisation des formations de MERM qui sera également auditionné. Les inspecteurs IGAS ont souhaité, enfin, aborder les perspectives d’évolution du métier, notamment les pratiques avancées.

Les échanges se sont avérés très riches, ces derniers se montrant bien au fait des problématiques de la profession, en particulier des difficultés démographiques actuelles. Ils ont fait preuve d’une écoute compréhensive et d’un discours très constructif. Ils ont ainsi été sensibles à notre revendication d’être reconnus au statut de soignant ainsi qu’aux problématiques du marché de l’emploi et de différentiations de rémunérations qui en découlent entre les établissements privés et publics.

La mission IGAS interrogera très prochainement d’autres professionnels représentatifs et experts dans l’échographie, la radiothérapie et la médecine nucléaire, la présidente du CNPMEM, des représentants des secteurs public et privé, ainsi que, comme annoncé plus haut, le Comité d’harmonisation. Les inspecteurs effectueront également des audits de terrain afin de constater,  en situation, les effets des différentes problématiques sur l’organisation générale des services d’imagerie médicale, de radiothérapie, de médecine nucléaire et d’électrophysiologie.

Le rapport de mission est attendu par le Ministre des Solidarités et de la Santé pour la fin de l’année 2020.