Harmoniser la formation des manipulateurs au niveau européen

Partager :

L’enseignement de la radiologie paramédicale en Europe n’est pas uniforme, principalement en raison de l’historique de la profession dans les différents pays du vieux continent.

Les multiples rôles, responsabilités et champs d’exercice, ainsi que les systèmes de soins de santé très différents en place dans les pays européens, contribuent également aux variations de l’enseignement de la radiologie.
Le développement des programmes d’études suit les exigences et les règles définies par plusieurs autorités, institutions et organisations desquels dépendant le contenu, le niveau et la durée des programmes de formation.

Une variabilité significative des niveaux de formation en Europe

Il est assez inquiétant de constater qu’il existe quelques pays d’Europe où les manipulateurs d’électroradiologie suivent une formation limitée ou non formelle à l’imagerie ou aux techniques thérapeutiques. Néanmoins, la profession de manipulateur est régie par la directive 2005/36/CE du Parlement européen et du Conseil sur la reconnaissance des qualifications professionnelles, les États membres conservant le droit de fixer le niveau de qualification minimale requis pour assurer la qualité des les services fournis sur leur territoire.

L’European Federation of radiographers Societies (EFRS) a mis en évidence la variabilité de la formation de manipulateurs à travers l’Europe en termes de type de programme et de leur durée, qui peut varier entre deux et quatre ans. Des similitudes existent pourtant dans l’offre d’enseignement clinique en Europe, les stages cliniques étant une composante importante. L’enquête EFRS de 2017, menée auprès de 38 sociétés de manipulateurs, montre que la qualification initiale s’est accompagnée d’un mouvement de transition de l’enseignement professionnel à l’enseignement supérieur formel, dont 79% avaient un programme d’études combiné comprenant l’imagerie médicale, médecine nucléaire et radiothérapie.

Publication de l’EFRS Statement on Radiography Education

Afin d’harmoniser les processus de formation des manipulateurs à travers l’Europe, l’EFRS vient de publier l’EFRS Statement on Radiography Education, un document dans lequel elle édite des recommandations à l’attention des instituts, universités et des organismes de tutelles. Parmi ces recommandations, la nécessité d’établir des cours dispensés au premier cycle, niveau Bologne / Bachelor, une qualification hissée au niveau approprié dans le cadres de qualifications nationaux référencés au niveau 6 de l’European Qualification Frameworks (EQF) et un nombre total de cours de 180 ECTS, 210 ECTS ou 240 ECTS (1 ECTS = 25 à 30 heures d’études).

Les stages cliniques doivent idéalement constituer un minimum de 25% de la valeur totale des cours ECTS et être équilibrés entre une pratique simulée et une pratique en milieu hospitalier. Ce document stipule d’autre part que la documentation du programme devrait être rédigée de manière à ce que les liens entre la recherche et l’enseignement soient clairement définis.

L’EFRS Statement on Radiography Education en version intégrale:
2019.02 EFRS Statement on Radiography Education