Démographie des manipulateurs: la communauté radiologique et oncologique en appelle aux ministères

Partager :

Le secteur de l’imagerie médicale est entré dans une période de pénurie de professionnels qui semble partie pour durer.

Du côté des manipulateurs d’électroradiologie médicale (MERM), le vieillissement de la population, l’augmentation du nombre d’autorisations d’équipements lourds, le manque d’attractivité des métiers hospitaliers ou la possibilité, pour les nouveaux diplômés, d’embrasser une carrière universitaire sont les raisons de ce manque en effectifs opérationnels.

Côté médical, ce sont la pénurie globale de médecins, le manque d’attractivité de l’hôpital également ou la peur de l’intelligence artificielle qui sont à l’origine de la difficulté à garnir les services d’imagerie médicale, de radiothérapie ou de médecine nucléaire.

Face à ce constat, les Conseils nationaux de manipulateurs (CNPMEM), de radiologues (G4), de médecine nucléaire et d’oncologie se sont associés pour élaborer un courrier commun qu’ils ont adressé au Ministre des Solidarités et de la Santé, à la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ainsi qu’à l’Observatoire National de la Démographie des Professions de Santé (ONDPS) afin de les sensibiliser sur ce problème majeur de démographie des MERM.

Vous trouverez ci-après ce courrier dans son intégralité.